.

CONNECTEZ-VOUS A L'ESPACE ADHERENT

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

btn adherer

btn fb offbtn tw offbtn in off

smart asfsmart delegationssmart missions
smart partenairessmart actualitessmart reseau
smart donsmart adhebtn connex
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

 

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE D’AGRO SANS FRONTIERE 2019


 

 

L’Assemblée Générale d’AGRO SANS FRONTIERE s’est tenue le 11 mai 2019 à Toulouse

 

1 Place du Parlement.

 

 

Ont participé :

 

Les Délégués Régionaux des quatre régions : Bernard JOUAN, Jacques et Martine AUBLE, Daniel LARREGOLA et Michel MALET représentés par Gérard CROUAU. Hervé PUIROUX était en déplacement en Côte d’Ivoire

 

Le Président et Vice-Président : Gérard CROUAU et Bernard JOUAN

 

En qualité de membres : Francis GUILBAUD, François DEDIEU, François BRECHIGNAC, Arielle CLEU, Dominique MICHALON représentée par Francis GUILBAUD.

 

 

Etaient excusés : Gilbert CHAUVEL, Stéphanie LARREGOLA

 

 

 

 

ORDRE DU JOUR

 

1 DOSSIER DE PRESENTATION ASF

 

1.1 Présentation Générale

 

1.2 Charte d’ASF

 

1.3 LES INTERVENTIONS AGRO SANS FRONTIERE

 

2 Rapport d'activités et Rapport financier

 

3 Election du Conseil d’Administration

 

Constitution du Bureau

 

Définition des Objectifs de l’Association

 

4 Révisions des Statuts ASF

 

5 Campagne de communication et rapprochement de l’UNIAGRO

 

6 Site internet

 

7 Gestion des abonnements

 

8 Dossiers techniques en cours

 

9 Concert humanitaire de musique

 

 

CONCLUSION GENERALE ET RAPPORT MORAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 DOSSIER DE PRESENTATION ASF

 

1.1 PRESENTATION GENERALE ET OBJECTIFS

 

 

                         

 

                                      AGRO SANS FRONTIERE

 

 

 

 

PRESENTATION :   Site Internet : Agro Sans Frontière.org

 

                                        Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Agro Sans Frontière est une Association de Solidarité Internationale à but non lucratif qui a été créée en 1993 par Gérard CROUAU, avec pour objectif, grâce à un réseau d’experts en agronomie et en agriculture, d’apporter une assistance agronomique à tout pays et toute population, qui ont des besoins alimentaires dans le cadre d’un processus de développement durable, dans le respect des femmes et des hommes, de leurs cultures et de leurs croyances.

 

 

Sur le plan français nous avons développé plusieurs délégations régionales notamment :

 

AFS Bretagne, ASF Pays de Loire, ASF Normandie, ASF Occitanie.

 

Sur le plan international des associations (ASF) se sont créées dans plusieurs pays d'Afrique  et également en Suisse : ASF-Ch., etc.

 

 

Nous avons signé en Novembre 2002 un accord de coexistence avec MEDECINS SANS FONTIERES (voir ci-joint Accord de coexistence).

 

 

Notre démarche première a été de participer directement à toutes les actions de solidarité sans avoir un personnel permanent pour pouvoir investir nos finances dans les projets.

 

Depuis 1993 des actions de solidarité ont été réalisées dans différents continents : Afrique, Amérique Latine, Asie du Sud-Ouest (voir liste en annexe2).

 

 

AGRO SANS FRONTIERE (ASF), Organisation Non Gouvernementale (ONG), est déclarée suivant le statut d’une Association loi 1901 :

 

Parution au Journal Officiel du 20 Octobre 1993 (voir ci-joint la déclaration au JO), avec pour objet initial :

 

 

« Apporter un appui agronomique à toute partie du monde présentant des besoins alimentaires »

 

De nouveaux statuts ASF ont été rédigés conformément aux objectifs initiaux de l’Association et des modalités d’organisation générale et spécifiques de l’Association, notamment, répondre aux nouvelles exigences pour la sécurité des données.

 

 

Par ailleurs, Agro Sans Frontière est un lieu d’échanges sur les problématiques importantes actuelles telles que :

 

·                PRENDRE EN COMPTE UN DEVELOPPEMENT GLOBAL DURABLE

 

 

Objectif : Avoir une vision de l’économie mondiale au travers des productions des pays et des échanges import/export et imaginer des propositions intégrant un développement global durable

 

 

·                ANTICIPER UNE ALIMENTATION QUI DEVRA PRENDRE EN COMPTE  9 MILLIARDS D’HUMAINES EN 2050 CONTRE 7 MILLIARDS AUJOURD’HUI

 

Objectif sur l’exemple de l’Afrique nous pouvons envisager les points ci-dessous :

 

Engager rapidement des politiques de développement durable prenant en compte simultanément ses trois piliers fondamentaux que sont le social et l’humain, les productions vivrières locales et l’environnement au sens large.

 

Soutenir les agricultures familiales qui sont une « chance pour la planète » car elles doivent se développer tout en intégrant les risques liés aux dérèglements climatiques. Il faut à la fois produire, s’adapter aux dérèglements climatiques et développer des méthodes qui permettent d’atténuer les effets de ces dérèglements climatiques.  

 

 

·                ANTICIPER NOTRE AGRICULTURE POUR ASSURER SA DURABILITE FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

 

 

Objectif : Evaluer les risques liés aux changements climatiques pouvant affecter la durabilité de l’agriculture

 

             Prendre en compte d'abord les agricultures locales et encourager les agricultures familiales

 

                  Raisonner les agricultures performantes mais respectueuses de l'environnement

 

 

 

 

·                REPONDRE AUX EXIGENCES SOCIETALES POUR SATISFAIRE UNE DEMANDE ALIMENTAIRE SAINE, EN QUANTITE SUIFFISANTE et NON DÉPENDANTE DE L'EXTÉRIUR

 

 

Objectif : Prendre en compte les exigences sociétales sur la qualité alimentaire attendue. Cela implique de revoir les méthodes de production ainsi que de repenser les réseaux de distribution pour garantir le maintien d’une alimentation saine.

 

 

 

 

·                ASSURER LA MAITRISE SANITAIRE DES PRODUCTIONS VEGETALES ET ANIMALES TOUT EN PRENANT EN COMPTE LA SAUVEGARDE DE LA BIODIVERSITE

 

Objectif : Assurer une vigilance de tous les instants sur la maîtrise des organismes nuisibles dits réglementés et non réglementés. Les techniques de production doivent impérativement tenir compte de la maîtrise sanitaire qui englobe également l’environnement.

 

 

·                ASSURER LA FORMATION DE TOUS LES INTERVENANTS QUELS QUE SOIENT LES LIEUX D’INTERVENTION PAR L’UTILISATION DES MOYENS MODERNES DE COMMUNICATION

 

 

Objectif : Etre une plateforme de formation nationale et internationale pour tous les aspects de l’agriculture et de l’agronomie en regroupant tous les cadres formateurs enseignants des lycées, écoles d’agronomie, universités, etc.

 

 

·                PRENDRE EN COMPTE LES NOUVELLES BIOTECHNOLOGIES SUSCEPTIBLES D’APPORTER DES REPONSES ADAPTEES AUX CONDITIONS ACTUELLES ET A VENIR

 

 

Objectif : Une étude précise de l’ensemble des techniques s’impose pour apprécier avec rigueur scientifique l’intérêt, les avantages et les risques de ces techniques avec systématiquement une connaissance des autorisations accordées par certains pays afin d’évaluer les distorsions de concurrence  à court  et long termes.

 

 

 

·                PARTICIPER AUX DEBATS NATIONAUX ET INTERNATIONAUX SUR TOUS LES SUJETS ALIMENTAIRES ET ETRE UN LIEU DE REFLEXTION ET DE PROPOSITIONS CONCRETES SUR CES SUJETS AGRONOMIQUES TOUT EN CONSERVANT LE RESPECT DE LA CHARTE ASF (annexe 2)

 

 

Objectif : Impliquer des experts dans les débats relevant de l’économie alimentaire mondiale. Prendre part aux débats est indispensable pour que l’avis technique des experts soit connu et pris en compte.

 

 

 

ETRE « LA VITRINE » SUR LE PLAN NATIONAL ET INTERNATIONAL D'UNE AGRICULTURE « PERFORMANTE » mais RESPECTUEUSE des POPULATIONS et de l'ENVIRONNEMENT.

 

 

OBJECTIF : Rassembler toutes les spécialités pour être une force de compétence sur tous les plans national et international.

 

 

 

 

1.2 CHARTE DES ASSOCIATIONS AGRO SANS FRONTIERE

 

 

« Les associations Agro Sans Frontière apportent leurs appuis à toutes les régions ou pays du monde présentant des problèmes alimentaires et/ou nécessitant une aide technique qui seront apportés sans aucune discrimination de race, religion, philosophie ou politique.

 

 

Oeuvrant dans la stricte neutralité et impartialité, les associations Agro Sans Frontière revendiquent au nom de l'éthique professionnelle agronomique et du droit à l'assistance humanitaire, la liberté pleine et entière de l'exercice de leur fonction.

 

 

Les associations Agro Sans Frontière s’engagent à respecter les principes de durabilité de l’agriculture, de respect de l’environnement en liaison avec les populations locales et à maintenir une totale indépendance à l'égard de tout pouvoir, ainsi que de toute force politique, économique ou religieuse.

 

 

Volontaires, chacun des membres des Associations Agro Sans Frontières mesure les risques et périls des missions qu'il accomplit et ne réclamera pour lui ou leurs ayants droit aucune compensation autre que celle que l'association sera en mesure de lui fournir».

 

 

 

 

1.3 LES INTERVENTIONS AGRO SANS FRONTIERE

 

 

INTERVENTIONS AGRO SANS FRONTIERE

 

MISSION/CONTACT/DEMARCHE

OBJECTIF

AFRIQUE

MALI

- Pomme de terre : Programme de promotion de la culture de la pomme de terre en Afrique de l’Ouest : Mise en place « d’Unités Pilote » dans la région de Mopti : approvisionnement, production locale, conservation, formation, organisation, etc.

- Développement du maraîchage : opération de soutien

  + retenues d’eau, périmètres maraîchers

  + aide à des associations de maraîchères : charrettes, ânes, etc.

- Soutien à la mise en place d’une agence d’approvisionnement en semences et intrants (YA-G-TU) à Bandiagara :

  + investissements

  + fonctionnement

  + constitution de stocks

  + formation technique et comptable

- Semences potagères : organisation avec un partenaire local (GIE Mali-Semences) de points d’approvisionnement et de vente de semences, dans les principales zones de production du Mali, en s’appuyant sur un réseau de correspondants bien identifiés .

- Soutien au développement de l’aviculture :

  + aide technique à la mise en place d’un atelier de poules pondeuses à Bandiagara

  + élaboration d’un guide technique de l’aviculture malienne

- Aide dans le domaine agronomique et environnemental à différentes associations françaises et locales dans la mise en place et le suivi de projets de développement

- Co-organisation de sessions de formation et d’échanges sur place et en France

MALI/ YA-G-TU à BANDIAGARA

Présidente  «  TIMBELY Yaiguelé

Dite FIFI

MALI/ KOULIKOUROU université

  Séminaire POMME DE TERRE

MALI/ ONG  AVPA à SEVARE

Président Boureîma TOGO

- Formation comptable

- Participation à l’organisation

Formation phytosanitaire

- Attelage : Objectif  fournir des

Attelages pour les jardins maraîchers

Actions de ASF-Normandie à BAFAGA (Sud Mali) : soutien au développement du maraîchage dont la pomme de terre ; aides au village et aux écoles (fournitures notamment)

GUINEE BISSAU/

MARGARIDA N’GOM

présidente de l’association

I.M.G (iniciative mulheres guineenes)

5 rue MAYRAN

75009  PARIS

GUINEE Conakry

- Jardins maraîchers

- Approvisionnement en semences

- Appui à des associations françaises (2A-2D-Guinée et AFDI) et à un groupement de la région de Fanarah pour organiser un projet de développement du maraîchage (à base de manioc et pomme de terre)

BURKINA FASO

- Pomme de terre : programme de promotion de la culture : approvisionnement en plant, conservation, production locale, formation

- Appui à la création d’ASF-Burkina

- Approvisionnement en semences potagères

- Participation à l’élaboration d’un projet dit « Corus » sur la connaissance et maîtrise des problèmes parasitaires de la pomme de terre (Burkina, Niger).

- Participation à l’élaboration d’un projet dit « Duras » de lutte (génétique et culturale) contre le flétrissement bactérien et les nématodes à galles (Burkina, Mali, Niger, Guinée, Sénégal)

         Participation à l’atelier  interafricain « Proplant », Bobodioulasso,

         Soutien au développement maraîcher dont la pomme de terre dans la Tapoa (en collaboration avec SRBFM)

NIGER

- Pomme de terre : programme de promotion de la culture : organisation d’une production locale de plants sur les Monts Bagzanes au Nord-Niger

         Approvisionnement en semences potagères

        Co-encadrement de thèses et autres travaux

        Projets Corus et Duras (cf. Burkina)

        Projet pomme de terre et maraîchage pour le sud Niger

        Action de gestion des ressources en eau et de protection des villages et zones cultivables

SENEGAL

         Projet « des terres pour Sakhor » : delta du Siné Saloun : protection d’un village contre la remontée du niveau de la mer : digue antisel, organisation du village, désalinisation des terres, mise en culture, etc.

         Mise en place de système de récupération de l'eau de pluie (non saumâtre) etde jardins scolaires

-

BURUNDI

Préparation d’un rapport d’actions à mener : pisciculture, production semences, réorganisation des réseaux commerciaux

Missions de participation à l'élaboration d'un programme de développement /semences à la demande de la Coopération belge

TOGO

Mise en place d’un système d’exploitation végétale sur la zone de Lomé

NIGERIA

Aide au retour au pays d’un couple de Nigerian (M et Mme Olabissi) sur une exploitation.

Constitution de leur projet par l’appui d’un expert d’Agro Sans Frontières : Eric Croué

MADAGASCAR

Organisation de la formation en Agriculture biologique d’un encadrant de centre de Formation à Madagascar

LIBAN

Evaluation des actions à mener pour les filières « huile d’olive, production végétale et réorganisation générales du secteur agricole :

MOLDAVIE

Actions localisées sur la région Pristina : Apport semences et maraîchages

Achat matériels : pompes, serres.

Mission conduite par un expert Agro sans frontières : Christian Paris

ROUMANIE

Appui agronomique à des associations d’Ille et Vilaine et du Finistère pour la préparation de projets de coopération

HONDURAS

Apport de semences potagères aux familles les plus démunies suite au passage du cyclone Mitch en 1998

Formation technique

Action menée en collaboration avec JTS (Jardin Topicaux Semences) et Action Contre la Faim

NICARAGUA

Apport de semences potagères aux familles les plus démunies suite au passage du cyclone Mitch en 1998

Formation technique

HAITI

ASIE

VIETNAM

Participation à la préparation d’un projet de développement de la pomme de terre et du maraîchage au Nord-Vietnam : production locale et approvisionnement en semences

 

CONGO BRAZZA : Missions (ASF puis Bretagne Plants): Tentatives (vaines) de relance de la pomme de terre

 

RDC : Deux Mission CEE pour l'élaboration d'un projet de développement de la filière pomme de terre (avec des collègues belges

 

           Participation à la rédaction d'un guide technique de la pomme de terre en RDC

 

 

- ACTIONS en France :

 

            - Education au développement : interventions (10 à 20 par an pour la délégation Bretagne) dans les établissements scolaires et universitaires, les associations, les collectivités, diverses manifestations, etc.

 

            - Accompagnement de jeunes (préparation de chantiers, encadrement de mémoires ou année de césure, masters, thèses, etc.)

 

            - Formation de responsables associatifs ou professionnels (semences, agriculture biologique, etc.) du Sud en France

 

            - Participation à la vie de multiples associations (appuis dans le domaine agronomique et environnemental), responsabilités, etc.

 

 

- MOYENS :

 

   - cotisations, dons personnels, bénévolat

 

               -  parrainages d’actions particulières

 

               -  vente de produits artisanaux : mangues, confitures, fonio, échalote séchée

 

               -  convention de partenariat avec d’autres associations ou organismes

 

               -  subventions sur projets : collectivités (villes, départements, régions), MAE, Ambassades (SCAC, FSD), UE, Fondations, Guilde européenne du Raid, divers, etc.

 

 

- PARTENAIRES :

 

            - Liste des principaux partenaires

 

                        + En France :

 

                                   . associations

 

                                   . organismes publics, professionnels

 

                                   . collectivités

 

                                   . autres

 

                        + dans chaque pays :

 

                                . notamment organismes demandeurs et porteurs des projets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 RAPPORT D’ACTIVITES ET RAPPORT FINANCIER

 

2.1 RAPPORT D’ACTIVITES

 

 

Rapport d'activités

 

2018

 

 

 

                                                                                                            11 mai 2019                           SOMMAIRE

 

 

 

·       Délégation Bretagne                                                                            page 3

 

 

·       Délégation Normandie                                                                         page 8  

 

 

Délégation Pays de Loire                                                                     page 9

 

 

·       Délégation Occitanie / National                                                          page 10                               

 

 

·       Perspectives                                                                                          page 11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Délégation Bretagne :

 

 

Introduction :

 

Au cours de l’année 2018, les actions se sont poursuivies, malgré un contexte sécuritaire difficile (notamment au Mali, Niger, Burkina), grâce en particulier, à des partenaires « locaux » motivés.

 

La plupart des actions sont aussi conduites en collaboration avec d’autres associations ou organismes et avec l’appui de collectivités (villes, départements, région):

 

-      Jumelage Rennes-Plateau Dogon (AJCRPD), Pacé-Konna, AIVM,  SRBFM,  TSN, etc...

 

 

Dans le courant de l’année, nous avons aussi l’occasion de conseiller des associations intervenant au Burkina, en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Tchad, etc.

 

 

Naturellement, sur place, les relais sont assurés par les partenaires locaux : associations, groupements, ONG, permanent, etc.

 

 

Action au Sénégal

 

 

Depuis de nombreuses années, nous intervenons au Sénégal, dans la zone du Delta du Siné Saloum où l’eau des puits est saumâtre une bonne partie de l’année, donc imbuvable et néfaste pour les cultures, maraîchères notamment.

 

Jessica, notre référente pour ce projet, a proposé à deux écoles la mise en place d’un dispositif de récupération de l’eau de pluie (donc non saumâtre) grâce à des gouttières installées sur les bâtiments scolaires et des citernes de stockage. Ce dispositif permet d’avoir de l’eau douce à boire, d’arroser un petit potager scolaire et d’alimenter un petit élevage de poulets.

 

Au cours de ces dernières années, 2 équipements ont été mis en place dont 1 en 2018.

 

 

Jessica va elle-même sur place pour suivre la réalisation avec souvent comme en 2018, un stagiaire en Master1 de l’Université de Rennes.

 

 

De  plus, en 2018, une action de sensibilisation suivie de la formation de 4 personnes, a aussi été organisée autour de l’Artemisia : plante utilisée qui permet de guérir du paludisme et d’autres parasitoses.

 

Des comptes rendus détaillés sont disponibles.

 

 

Actions au Mali

 

 

Les actions au Mali sont en grande partie concentrées dans la région « Centre » de Mopti qui est jumelée avec le CD35 depuis 35 ans.

 

Elles sont menées en collaboration avec plusieurs associations françaises et locales et grâce à la présence sur place de Moumouni Koné (CIVM/ASF).

 

 

Notre activité principale concerne le maraîchage en général et la promotion de la culture de la pomme de terre en particulier : formations, approvisionnement en plants (50 à 75 tonnes chaque année en fonction des disponibilités financières), suivi des cultures et des récoltes, conservation, etc...

 

 

 

En vue d’améliorer la conservation et permettre une certaine reproduction locale, un projet de chambre froide solaire a été préparé avec le concours d’Ibrahima Koné, spécialisé en énergies renouvelables. Pour des raisons de localisation (plateau Dogon, jumelé avec la Ville de Rennes) et de participation financière de la Ville de Rennes, ce projet conséquent (110000 €) est maintenant porté par l’AJCRPD et le référent en est Jean Yves le Rumeur (agronome, expert comptable et trésorier de l’AJCRPD).

 

Les travaux ont démarré début 2019 et doivent durer 6 mois environ. Il s’agira ensuite de suivre son fonctionnement et d’assurer la formation des utilisateurs (membres de la coopérative des producteurs de pomme de terre).

 

 

Il nous est aussi arrivé de nous occuper d’aviculture (cf. guide pratique) et récemment nous avons (grâce à Moumouni) apporté notre concours à Pacé-Konna pour mettre en place un projet de « poules pondeuses » pour le « réseau de femmes » de Konna. L’élevage est fonctionnel mais nécessite des améliorations dans la gestion : activité en cours.

 

 

Formations : Les projets d’autres associations qui se mettent en place nécessitent des formations et Moumouni Koné est souvent sollicité pour les assurer.

 

Les formations peuvent aussi concerner les animateurs. On peut, par exemple, citer le cas de Mme Yaïguéré Tembély, président de l’ONG Ya-G-Tu à Bandiagara, qui au fil des années a accumulé des connaissances sur une filière locale « l’échalote Dogon » qui lui ont permis de soutenir brillamment son master2 à l’université de Bamako.

 

Actuellement, Moumouni Koné est également inscrit pour un master2 qui  porte sur la pomme de terre, avec un volet « multiplication par graines » en relation avec ASF-Normandie.

 

 

Missions :

 

 

. Mission au Mali : La situation au Mali est difficile et une grande partie du pays est en « zone rouge ». Cependant, il paraît indispensable de se rendre sur place périodiquement pour rencontrer les partenaires et acteurs, suivre les réalisations, préparer l’avenir. Nous avons donc décidé (B. Jouan, JY. et E. Le Rumeur) de nous rendre dans la région de Mopti, du 31 janvier au 12 février 2018 pour le compte de l’AJCRPD, ASF-B, Pacé-Konna et autres partenaires, en concertation sur place avec l’AIVM/CIVM. En respectant les consignes de sécurité (hôtel gardé à Sévaré, retour pour 18 h, pas de visites dans les villages, etc.), nous avons malgré tout pu effectuer le programme prévu. Un compte rendu détaillé et un diaporama ont été préparés et sont disponibles.

 

Il en ressort que les partenaires locaux et les populations qui vivent quotidiennement dans l’insécurité attendent plus que jamais des appuis et accompagnements extérieurs.

 

 

. Mission en France : Il nous paraît aussi indispensable que nos principaux partenaires, sur qui nous comptons pour la mise en œuvre des projets, puissent périodiquement venir en France pour échanger et pour acquérir des formations (ou informations) complémentaires sur les thèmes de coopération : maraîchage (échalote, pomme de terre), aviculture, etc.

 

Malgré les difficultés administratives, Moumouni Koné (CIVM/ASF de Sévaré) et Mme Yaïguéré Tembély (Fifi de l’ONG Ta-G-Tu de Bandiagara) ont pu venir en Bretagne et en Normandie en juillet 2018, invités par l’AJCRPD, Pacé-Konna, ASF-B et ASF-N.

 

Deux représentants de la commune de Konna étaient aussi prévus mais ils n’ont pas pu avoir leur visa à temps (voyage reporté à mars 2019).

 

Fifi et Moumouni ont fait un séjour très « riche » en Bretagne et en Normandie et ont, partout, bénéficié d’un accueil très chaleureux. Leur séjour a fait l’objet d’un compte rendu qui est disponible.

 

 

 

 

Actions au Niger

 

ASF-B intervient au Niger depuis de nombreuses années.

 

Un programme de développement de la pomme de terre (et plus généralement du maraîchage) a été conduit dans la zone de Dogondoutchi depuis 2008 avec de multiples soutiens (collectivités, GNIS, APNALL/Suisse). Les collègues suisses ont créé ASF-Suisse (ASF-Ch) et ont pris le relai avec des moyens conséquents.

 

 

- Au Nord Niger, sur la commune de Tabelot et plus particulièrement les Monts Bagzanes, nous intervenons depuis une vingtaine d’années en collaboration avec d’autres associations comme TSN (Trégor Solidarité Niger) dans un projet de gestion des ressources en eau (rapport de synthèse disponible) et sur différentes actions : écoles, semences, formations, etc. grâce à l’appui régulier de la commune de la Chapelle Thouarault. Dans la région, nos partenaires locaux sont Salouhou Djibrilla et Djibrill Alassane (ONG Gage).

 

La zone considérée est située aux confins du désert du Ténéré et bénéficie en moyenne de 100 mm de pluies par an (mais parfois 10 mm avec parfois des pluies torrentielles  en très peu de temps). Deux années de suite, en 2017 et 2018, ces pluies ont provoqué beaucoup de dégâts (sols, cultures, récoltes, animaux et même décès de personnes). Grâce à TSN et la Chapelle Thouarault, nous avons apporté une contribution (modeste mais très appréciée) pour réhabiliter les puits, réapprovisionner en matériels et en semences afin que les populations puissent se nourrir et éviter de partir sur le « chemin des migrations ». Un rapport intermédiaire est disponible. Une réflexion est engagée pour examiner la possibilité d’aménagements de nature à contenir ces aléas climatiques catastrophiques mais cela risque de nécessiter des travaux conséquents sur des versants peu accessibles.

 

 

Sorbon Haoussa (région de Tillabéry) : une ancienne étudiante, Ramatou Hassane, originaire du village de Sorbon Haoussa a proposé qu’on appuie les groupements féminins de son village : maraîchage, petit commerce, petits élevages. Le lien a été établi avec un groupe d’agriculteurs de la Chapelle Bouéxic, animé par B. et JP Hignet et l’appui de la commune. Le partenariat consiste à cultiver collectivement une parcelle en blé, sarrasin, pomme de terre (bio) sur un terrain communal. Les recettes de la vente des récoltes vont au soutien des groupements pour s’organiser, se former, améliorer leur production (semences, irrigation, etc.).  Il s’agit d’une démarche solidaire très originale qu’il faudrait pérenniser et développer, surtout pour les aménagements des périmètres maraîchers.

 

 

Zone de Bonkoukou. Nous avons depuis longtemps des relations avec une association de cette zone (MASNAT) qui soutient des groupements de producteurs de pommes de terre. Malheureusement, en 2018, nous n’avons pas pu les appuyer (préfinancement des semences par exemple) comme les années précédentes mais nous gardons le contact.

 

 

Nouvelle sollicitation : récemment, nous avons été sollicités par une association de la région de Zinder qui souhaite des appuis (conseils, semences) pour mettre en place un projet maraîcher (6 ha avec de la pomme de terre).

 

 

 

 

 

Actions au Burkina Faso :

 

En 2018, nous n’avons pas eu d’actions directes sur le terrain faute de moyens, de temps et surtout en raison de la dégradation de la situation dans les zones Nord et Est du pays.

 

Nous demeurons en contact, directement ou via d’autres associations (SRBFM notamment) avec la Tapoa : aménagements, maraîchage, savonnerie.

 

En revanche, nous sommes sollicités pour des conseils par au moins 3 associations (ou organisations) pour l’élaboration de projets maraîchers.

 

Nous avons eu la visite d’Irénée Somda, (ex. Thésard rennais) professeur à l’université de Bobo Dioulasso et directeur de la « Clinique des plantes » de Bobo. Il est aussi en relation avec une collègue de l’INRA de Bordeaux (Lucia Guérin, elle-même ex-thésarde rennaise).

 

Récemment, nous avons eu la visite de 2 jeunes chercheuses de l’INERA de Farakoba, en cours de thèse sous la direction de Irénée.

 

Un contact est aussi rétabli avec la région centre où la région Bretagne soutient un important projet de structuration de la filière maraîchère que ASF-B avait contribué à mettre sur pied.

 

 

Autres pays :

 

Nous sommes fréquemment sollicités par des associations françaises ou locales pour contribuer à la mise sur pied de projets de développement dans plusieurs autres pays : Côte d’Ivoire, Bénin, Togo, Tchad, etc.

 

Faute de moyens suffisants pour nous y rendre et contribuer financièrement, nous apportons des conseils et mettons à disposition divers documents dont le guide technique de la pomme de terre, toujours demandé et qui nécessiterait une réédition.

 

 

En 2017, puis 2018, nous avons accompagné (sans en être le maître de stage), un étudiant burundais : Pacifique Nkuriyngoma, en master 1 (stage réalisé à Bretagne Plants) puis master2 (Stage à Agroscope Suisse) à l’Université de Rennes1. Ces stages ont porté sur des aspects techniques et économiques de la pomme de terre.

 

 

 

Activités en France :

 

Outre ASF-B, nous sommes très impliqués dans d’autres associations ou organisations de solidarité : Jumelage Pacé-Konna (présidence), jumelage Rennes-Plateau Dogon (AJCRPD : coprésidence), AIVM (membre du CA), MIR (membre, précédemment Vice-président) et membre de plusieurs autres associations. Marie Pascale Jouan est également engagée dans ces associations et d’autres.

 

Ces engagements multiples convergent pour tendre vers la souveraineté alimentaire et la protection de la planète.

 

Ces associations portent des projets pour lesquels il faut s’impliquer quotidiennement avec souvent des collaborations étroites et complémentaires.

 

 

Nous participons aussi à des activités collectives telles que le « Festisol » (festival des solidarités) sous l’égide de la MIR (Maison Internationale de Rennes) en nous impliquant le plus souvent sur les thématiques qui nous sont « familières ». Ce « festisol » se déroule au cours de la deuxième quinzaine de novembre mais sa préparation débute dès février.

 

 

Ainsi en 2018, nous avons co-organisé (avec la MJC de Pacé et d’autres)  des événements sur l’agriculture biologique (soirée-débat avec Jacques Caplat), la permaculture  (film, exposition, visite sur le terrain, débat etc.),  participé à des interventions dans des établissements d’enseignement sur la souveraineté alimentaire, les modes de production, l’importance alimentaire de certaines productions comme le Mil mais aussi  la pomme de terre, etc.

 

 

Au cours de l’année, nous tenons aussi des stands lors de diverses manifestations à Rennes et environs (forum des associations, marché du monde, marché de Noël, St Paul, Braderies, etc.). En fonction des approvisionnements, nous proposons des produits venant d’Afrique (mangues séchées, confitures, compotes, sel pimenté, savons, échalotes séchées, etc.) mais surtout des articles confectionnées par Jessica elle-même (savons, bonnets, écharpes, bijoux). Les recettes sont en général modestes mais ce sont des occasions de se faire connaître et d’échanger avec de nombreuses associations, elles-mêmes investies dans de multiples pays.

 

 

 

 

 

Conclusion-perspectives :

 

 

Malgré des situations difficiles du point de vue de la sécurité et des aléas climatiques et aussi des moyens insuffisants pour donner aux projets l’ampleur souhaitée, nous avons eu une année 2018 très chargée, avec :

 

. les réalisations concrètes ;

 

. les collaborations avec d’autres partenaires ;

 

. les missions ;

 

. la préparation de nouveaux projets ;

 

. les activités en France.

 

Nous avons bien conscience que nos apports sont « insignifiants » par rapport aux besoins qui sont énormes mais cependant, localement, tant sur le plan concret que pour les relations humaines, notre présence est en général très appréciée et nous sommes sans cesse sollicités.

 

Ces relations et nos expériences à partager nous incitent à poursuivre, intensifier, diversifier nos actions et partenariats afin d’apporter une contribution crédible et pérenne pour relever les défis principaux de ce siècle que sont notamment la souveraineté alimentaire et la protection de la planète.

 

Nous espérons pouvoir contribuer, par nos engagements, nos actions, nos témoignages, à un développement durable dans les pays du sud, permettant aux populations locales d’y vivre décemment sans être contraints de partir sur le chemin des migrations, mais cela ne peut s’envisager sans des conditions de sécurité et de paix au niveau des pays et à l’international : espérons que les dirigeants politiques et les organisations internationales s’y impliqueront ?

 

 

Le développement des pays du sud ne peut non plus s’envisager sans une remise en cause, au Nord, de nos modes de développement, de consommation, d’exploitation de la planète, de pollution (GES notamment) qui entravent voire rendent impossible le développement au sud.

 

Nous pouvons attirer l’attention sur ces questions fondamentales mais les réponses doivent venir d’un autre niveau que celui des seules petites associations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DELEGATION NORMANDIE :

 

JANVIER 2018 :

 

Nous avons organisé un séjour à Bafaga au Mali. Nous étions quatre membres d'ASF Normandie, Jacques et Martine AUBLE, Marie Cécile MAZE DIT MIEUSEMENT ex-directrice d'écoles et Léonie DURECU étudiante.

 

Nous avons constaté les changements du village depuis 2011, lors de notre dernière visite. Nous avons rencontré les instituteurs et le directeur des écoles de Bafaga, nous leur avons remis l'ordinateur, la batterie et le panneau solaire pour l'alimenter.

 

Nous leur avons remis, comme chaque année, 500 € pour financer l'achat de fournitures scolaires. Nous avons aussi vu la maternité et ses besoins, nous leur avons remis les vêtements de bébé, des lunettes ainsi que les batteries et panneau solaire pour alimenter le frigidaire pour conserver les médicaments et vaccins.

 

MAI 2018 :

 

Nous avons organisé une conférence sur notre voyage au Mali conjointement avec Soeur Anne Marie Salomon.

 

JUILLET 2018 :

 

Nous avons reçu Fifi (Yaiguéré TEMBELY) et Moumouni KONE pour des visites et un repas rencontre avec les membres de BRETTEVILLE SOLIDARITE qui nous finance généreusement. Nous sommes allés les chercher à Caen et ramenés à Morlaix.

 

OCTOBRE 2018 :

 

Organisation du vide grenier de BRETTEVILLE SOLIDARITE et tenue du stand AGRO SANS FRONTIERE Normandie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DELEGATION PAYS DE LOIRE :

 

 

Pour l'année 2018, ASF Pays de la Loire s’est particulièrement orientée sur la préparation de la mission longue durée en Côte d’Ivoire.

 

Ce travail important a été réalisé par Hervé PUIROUX pour la Côte d'Ivoire dans le cadre de l'aide au développement, notamment, pour la réorganisation de coopératives, le montage de dossiers (business plan et de demandes de financement) pour des agriculteurs (producteurs de tomates, petit maraîchage, création d'élevage d'Agoutis, poulaillers de 3 à 6000 poules chair, accompagnement technique pour la transformation du Manioc (attieke, farine de placali, farine de manioc, amidon de manioc...) avec l'accompagnement de la caravane ANACACI pour la sensibilisation des Coopératives à des utilisations de techniques numériques (paiement bord champ, observatoire économique, interconnexion des membres par Orange,  l'accompagnement et le rapprochement de petites coopératives pour permettre la petite mécanisation et les économies d’échelle...

 

La création d’une démarche « qualité » afin de rendre les productions locales plus homogènes...etc. La spécialisation d’Hervé PUIROUX dans le cadre du management de l’organisation du développement économique et de la distribution me permet de contribuer à l’amélioration de ces productions locales.

 

Cette mission importante a conduit Hervé PUIROUX à passer six mois en Côte d’Ivoire ce qui représente un investissement personnel énorme tant d’un point de vue humain qu’économique.

 

Comme cela est souvent le cas, dans le cadre de notre Association cette mission a pu être réalisé sur les fonds propres d’Hervé PUIROUX.

 

Par ailleurs, Hervé PUIROUX sert de lien et de relai pour toutes les autres actions qui sont à développer pour ce pays. Il apporte ainsi un secours important pour l’appui aux populations locales avec cette nécessité de vivre sur leur sol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RAPPORT D’ACTIVITE ASF France et ASF OCCITANIE

 

Le rapport regroupe les actions de ASF France et ASF Occitanie en raison du fait que le président national est lié directement à ASF Occitanie.

 

SITE AGRO SANS FRONTIERE

 

Comme chaque année ASF France gère le site Internet Agro Sans Frontière qui représente la fenêtre sur l’international des actions générales qui sont conduites. C’est toujours Stéphanie qui s’occupe de sa mise à jour quotidienne. Ce site a fait

 

Il est évident que l’utilisation de ce site n’est pas maximale car toutes les délégations ne l’utilisent pas systématiquement ce qui est regrettable et ce qui limite notre représentation. Néanmoins, ce site est notre référence pour ASF France et toutes les ASF Régionales, mais également pour toutes les ASF INTERNATIONALES. Il est important de préciser que chaque organisation ASF Française ou internationale dispose ainsi d’un accès gratuit, libre et indépendant à ce site. Ainsi chaque organisation peut librement insérer toutes les activités qu’elles développement et faire appel à des dons ou autres.

 

 

Il faut également préciser que ce site nous donne accès au Webmail ce qui permet à de nombreuses associations de nous contacter pour faire par de leur besoin en développement alimentaire. Les demandes sont généralement redirigées vers les ASF Régionales. L’adresse Webmail est la suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

ACTIONS AVEC ASF NORMANDIE

 

Action Mali : AFS Occitanie a participé conjointement à la mission réalisée au Mali par Jacques et Martine AUBLE d’ASF Normandie

 

Action Maroc : envoi de semences potagères pour de nombreuses espèces qui nous ont été offertes par l’entreprise Asteraseed basée dans le département de l’AUDE. Sachant que la production de semences potagères est toujours une activité difficile à maîtriser nous remercions chaleureusement  le Directeur de cette entreprise Daniel PUJOL qui a mis gratuitement plusieurs espèces à notre disposition : choux, salades, oignons, céleri, radis, carottes, etc.

 

Action Pays de l’Est : Etablissement semencier « potagériste » pour un approvisionnement en semences dans les pays de l’Est.

 

Récupération de semences pour approvisionnement des zones touchées par les cyclones

 

 

ACTIONS DE PROMOTION ASF 

 

-          Ecole nationale Supérieure d’Agronomie de Toulouse : à l’occasion de la journée Rôle des Ingénieurs Agronomes, nous avons participé à cette journée avec pour objet de présenter notre Association Agro Sans Frontière.

 

L’Association a été présentée mais n’a rencontré aucune motivation de la part des Etudiants de l’Agro qui n’ont pas visiblement compris leur profession.

 

Pourtant, une Ingénieur Agronome Exploitante d’une grande exploitation et qui se trouvait dans la Tribune a relevé l’intérêt que les Agros auraient d’avoir une vitrine nationale et internationale. Mais sans aucun résultat. A priori les étudiants sont à la recherche d’une mission clef en main sans vouloir s’intégrer dans la constitution des dossiers conduisant à la réalisation concrète de la mission.

 

-          Présentation d’ASF aux promotions d’AFS : comme précédemment la présentation n’a rencontré aucun intérêt de la part des Agros qui sont restés totalement indifférents à l’exception d’une ou deux personnes. J’insiste sur cette situation car cette profession à mon sens est totalement en voie de disparition et si à une époque nous avons eu comme « fer de lance » René DUMONT, nous n’avons plus personne aujourd’hui capable d’instiller une vraie motivation pour ce métier d’Agronome. D’ailleurs, souvent les Agros sont plutôt dans des voies parallèles mais qui n’ont rien d’agronomie. Cela est bien sûr dommage. De plus même au niveau supérieur beaucoup d’emplois sont pris par les Vétérinaires à la place des Ingénieurs Agronomes. Il faut ajouter aussi que de nouvelles voies telle l’Environnement et l’Ecologie sont choisies par les Agronomes qui rentrent de fait en concurrence avec les voies universitaires sur ces mêmes sujets sauf si la maîtrise de l’environnement et l’écologie est faite pour une application suivant des modèles agronomiques.

 

 

-          Rencontre de professeurs de l’école de Purpan : pas de retour

 

 

-          Rencontre Responsable du Ministère de l’Agriculture DGER :  reprise de contact quand tout le dossier administratif sera complet

 

 

-          Rencontre Ambassadeur au Ministère des Affaires Etrangères : une rencontre a été organisée par Francis GUILBAULT. Comme précédemment notre organisation manque de cohésion générale mais il nous est recommandé de travailler sur notre domaine majeur qui est le milieu semencier. Donc à réfléchir.

 

 

ACTION SENEGAL : Travail en cours pour constituer une ferme de production végétale de l’ordre de 1500 ha avec un fort point pour la production semencière locale. Cette activité pourrait se mettre en place rapidement et pourrait amener une production locale directement pour l’alimentation des populations et être génératrice d’emplois. Toutefois, il n’est pas toujours très facile de constituer de tels dossiers car les Responsables Sénégalais doivent s’investir davantage pour l’obtention de la réglementation OCDE Règles et normes CE. La certification suivant cette réglementation permettrait l’exportation de semences grandes cultures et/ou potagères dans l’Union Européenne ce qui n’est pas possible actuellement.

 

 

PREPARATION DES NOUVEAUX STATUTS ASF : la mise à jour des Statuts a fait l’objet d’un travail important en vue de l’assemblée générale. Ces statuts prendront en compte les nouveaux objectifs liés notamment au développement des conditions humaines et environnementales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PERSPECTIVES :

 

 

ASF a poursuivi pour 2018 ses missions toujours dans le respect des valeurs de l’Association qui prennent en compte les conditions locales, environnementales et humaines des populations.

 

ASF de par ses membres, a une véritable vocation pour la production semencière qui est le point fort pour tout développement. Sans semences de qualité un pays est inévitablement en danger et peut à terme rencontrer des difficultés pour la survie de ses populations. Nous avons donc une opportunité d’apporter une aide aussi bien théorique que technique indispensable à toute zone présentant des difficultés alimentaires. Nous avons donc ici deux niveaux d’intervention qui sont d’une part, la Formation et d’autre part, l’appui technique sur les zones d’intervention.

 

 

Cependant, il faut noter que les zones d’intervention de nos missions sont de plus en plus difficiles d’accès et que, à terme, nous serons dans l’obligation de ne plus pouvoir intervenir. Nous sommes donc contraints de revoir nos modes d’intervention afin de promouvoir nos actions mais nous pouvons déjà dire que certaines famines sont d’ores et déjà prévues dans les mois à venir comme nous le dit Bernard Jouan : les champs ne sont même plus « ensemencés » par peur de représailles.

 

Néanmoins, nous avons conscience du travail accompli et de la nécessité de conserver le contact avec les gens de terrain qui nous ont fait confiance et qui nous attentent.

 

Enfin, les actions que nous réalisons sont souvent financées directement par les intervenants qui doivent absolument faire ressortir dans les budgets le financement apporté par les membres. Toutefois, il est évident que nous avons besoin de rechercher et de trouver des financements sous diverses formes pour la poursuite de nos missions.

 

Le président et vice-président remercient les participants à la vie d’ASF pour leur dévouement, leur compétence, leur générosité qu’ils ont apportés tout le long de l’année.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2.2 RAPPORT FINANCIER

 

 

Rapport Financier

 

2018

 

                                                                                                            11 mai 2019

 

                            

 

 

 

 

CONCLUSION :

 

Comme d’habitude les missions sont généralement financées par les membres des délégations régionales si bien que ces frais ne sont pas toujours précisés alors qu’ils sont réellement engagés. A titre d’exemple aucun revenu n’est versé à un expert pour les missions réalisées.

 

Par ailleurs, la recherche de dons doit être plus efficace pour nous apporter le financement nécessaire et bien sûr il faut se rapprocher des Associations ayant les mêmes objectifs pour le montage technique et financier des missions.

 

En conclusion les comptes sont toujours positifs depuis la création d’ Agro Sans Frontière en 1993.

 

 

 

3 ELECTION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION / BUREAU

 

Après élection par les membres présents ont élus au Conseil d’Administration :

 

-          Président : Gérard CROUAU

 

-          Vice-Président : Bernard JOUAN

 

-          Secrétaire : Francis GUILBAUD

 

-          Trésorier : A déterminer

 

-          Délégué régional : Bernard JOUAN

 

-          Délégué Régional : Jacques AUBLE

 

-          Délégué Régional : Hervé PUIROUX

 

 

Election du Bureau 

 

-          Président : Gérard CROUAU

 

-          1 er Vice-Président 

 

-          Trésorier

 

-          Secrétaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 REVISION DES STATUTS ASF

 

Les présents statuts ci-dessous ont été validés par l’Assemblée Générale et devront donc être déposés à la Préfecture :

 

 

Association AGRO SANS FRONTIERE

 

 

STATUTS

 

I. Forme – Dénomination – Objet – Siège - Durée

 

 

ARTICLE 1 – Constitution

 

 

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront ultérieurement, une association nationale régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

 

Des Délégations de pays associés peuvent être comprises. Dans ce cas elles doivent s’engager sur les objectifs d’AGRO SANS FRONTIERE et respecter la Charte de l’Association

 

 

ARTICLE 2 – Dénomination

 

 

L'association prend la dénomination « AGRO SANS FRONTIERE ».

 

Elle est constituée de l’organisation nationale et de délégations régionales recouvrant les régions administratives et départementales représentées par des correspondants dénommés Délégué régional.

 

En outre, des délégations de pays associées peuvent être comprises. Dans ce cas elles doivent s’engager sur les objectifs d’AGRO SANS FRONTIERE et respecter la Charte de l’Association.

 

 

ARTICLE 3 – Objet et chartre

 

3.1 Objet

 

L’association a pour objet de contribuer au développement durable dans le monde.

 

Pour cela elle développe des actions en direction :

 

- de l’environnement dont gestion et protection des territoires, climat, biodiversité.

 

- des activités économiques dont les productions vivrières ;

 

- de l’humain dont les formations, les organisations, la communication et le social.

 

Ces actions peuvent se développer sur un territoire plus ou moins vaste et/ou sur une production ou une activité économique particulière.

 

3.2 Charte

 

Les délégations Agro Sans Frontière apportent leurs secours à toutes les régions ou pays du monde présentant des problèmes alimentaires et/ou nécessitant une aide technique qui seront apportés sans aucune discrimination de race, religion, philosophie ou politique.

 

 

Œuvrant dans la stricte neutralité et impartialité, les délégations Agro Sans Frontière revendiquent au nom de l'éthique professionnelle agronomique et du droit à l'assistance humanitaire, la liberté pleine et entière de l'exercice de leur fonction.

 

 

Les délégations Agro Sans Frontière s’engagent à respecter les principes de durabilité de l’agriculture, de respect de l’environnement en liaison avec les populations locales et à maintenir une totale indépendance à l'égard de tout pouvoir, ainsi que de toute force politique, économique ou religieuse.

 

 

Volontaires, chacun des membres des délégations Agro Sans Frontière mesure les risques et périls des missions qu'il accomplit et ne réclamera pour lui ou leurs ayants droit aucune compensation autre que celle que l'association sera en mesure de lui fournir.

 

 

 

ARTICLE 4 - Siège

 

 

Le siège de l'association est fixé à Paris au 5 quai Voltaire 75007. Il pourra être transféré par simple décision du Bureau.

 

 

ARTICLE 5 - Durée

 

 

L'association est constituée pour une durée indéterminée.

 

 

 

II. Membres de l'association

 

 

 

ARTICLE 6 – Les catégories de membres

 

 

L’association se compose de plusieurs catégories de membres

 

 

-      Les membres bénévoles

 

           Sont membres bénévoles, les personnes physiques qui adhèrent à 

 

           l'association et qui participent à la réalisation de son objet.

 

 

2.    Les membres usagers

 

           Sont membres usagers les personnes physiques qui adhèrent à l'association

 

           et qui bénéficient d'au moins une des prestations fournies par l'association.

 

 

3.    Les membres associatifs

 

           Sont membres associatifs les personnes morales qui adhèrent à la présente

 

           organisation selon les modalités définies par l'article 7.

 

 

4.    Les membres bienfaiteurs

 

           Sont membres bienfaiteurs les personnes physiques ou morales qui aident

 

           financièrement ou matériellement l'association.

 

 

5.    Les membres d'honneur

 

           Sont membres d'honneur les personnes physiques qui ont rendu des services

 

           signalés à l'association.

 

    

 

 

ARTICLE 7 – Les personnes morales

 

 

Seules les associations et les entreprises sont admises en tant que membres associatifs. Elles sont tenues de désigner, lors de leur admission, un représentant qui doit obligatoirement être une personne physique et doivent prévenir le conseil d'Administration de tout changement concernant cette désignation.

 

 

Le représentant du membre associatif doit être agréé par le Bureau.

 

 

La personne morale-membre ne peut avoir qu'un seul représentant.

 

 

Dans toute délibération, le représentant d'une personne morale ne peut disposer que d'une voix.

 

 

ARTICLE 8 - Admission et radiation

 

 

Pour être membre de l’association, l’adhésion peut se faire directement sur le site internet AGRO SANS FRONTIERE dans la mesure où le futur membre s’engage sur les objectifs et la Charte de l’Association.

 

 

Le Conseil d’Administration se réserve le droit d’exclure tout membre qui serait en désaccord avec l’engagement humanitaire de l’association et qui ne respecterait pas la Charte.

 

 

La qualité de membre se perd par :

 

 

a) la démission ;

 

b) le décès ;

 

c) la radiation prononcée par le Conseil d’Administration pour motif grave ; l’intéressé ayant été invité par lettre recommandée à se présenter devant le bureau pour fournir des explications.

 

 

III. Ressources de l'Association

 

 

ARTICLE 9 – Constitution des ressources

 

 

Les ressources de l'Association peuvent être constituées par :

 

1)    le financement apporté à l’occasion de la réalisation de dossiers techniques  pour le compte de structures spécifiques

 

2)    les subventions d’organismes internationaux, de l'Union Européenne, de l’Etat, des régions, des départements, communes ou autres collectivités locales...,

 

3)    les dons ou legs divers de personnes morales ou physiques,

 

4)    les spectacles ou autres manifestations organisés pour l’aide alimentaire.

 

5)    les prestations assurées par les membres d’AGRO SANS FRONTIERE

 

6)    des mécénats d'entreprises

 

7)    de tout apport en nature ou en numéraire

 

 

IV. Administration

 

 

ARTICLE 10 – Organes chargés de l'administration

 

 

L'administration de l'association est confiée au Conseil d'Administration qui désigne un bureau.

 

La répartition des attributions de chacun s'effectue comme suit :

 

 

1.    Le Bureau est seul chargé de :

 

-      la gestion quotidienne des activités de l'Association au plan national

 

-      le soutien des délégations régionales dans la conduite de leurs projets respectifs ;

 

-      l'agrément de tout membre de l'Association quel que soit sa qualité ou son titre.

 

 

 

2.    Le Conseil d'Administration est chargé notamment de :

 

-      la définition du contenu des activités de l'Association et de leurs orientations ;

 

-      l'établissement du budget prévisionnel d'activités en fonction du montant et de la répartition des ressources définies par le Bureau ;

 

-      l'embauche ou le licenciement et la gestion du personnel salarié de l'Association, la prise de bail des locaux utiles à la réalisation de l'objet de l'Association ;

 

-      L'expansion des activités de l'Association.

 

-     

 

Il est investi des pouvoirs les plus étendus pour administrer l'Association dans les limites de son objet et sous réserve des pouvoirs définis par l'Assemblée Générale.

 

 

 

ARTICLE 11 – Conseil d'administration

 

 

L’association est dirigée par un conseil d’administration est constitué de membres, dont le Président, le Vice-Président, le Secrétaire, le Trésorier, les Déléguées régionaux.

 

 

En cas de vacance de l'un de ses membres, le conseil d'administration pourvoit provisoirement à son remplacement par cooptation au sein des membres de l'association. Il est procédé à son remplacement définitif par la plus proche assemblée générale.

 

 

La durée des fonctions des membres du Conseil d'Administration est fixée à deux ans. Chaque année s'entendant de la période comprise entre deux assemblées générales.

 

 

Le mandat de membre du Conseil d'Administration prend fin automatiquement net de plein droit :

 

-      soit par démission exprimée par écrit étant précisé que tout membre qui, sans excuse, n'aura pas assisté aux réunions de Conseil d'Administration pendant plus de six mois, sera réputé démissionnaire.

 

-      Soit par la perte de la qualité de membre de l'Association selon les modalités de l'article 8 des présents statuts.

 

-     

 

 

ARTICLE 12 – Réunions du Conseil d'Administration

 

 

1.    Le Conseil d’Administration se réunit au moins une fois par an, sur convocation du Président ou sur demande du quart de ses membres.

 

 

2.    Les convocations se font par email (système internet) avec accusé de réception. Les réunions par viseo conférence et/ou téléphoniques sont valables.

 

3.    Les décisions sont prises à la majorité des voix : en cas de partage, la voix du président est prépondérante.

 

 

 

 

ARTICLE 13 – Bureau

 

 

1.    Le Conseil d'Administration désigne parmi ses membres un Président, un Vice-Président - Délégué Régional, un Secrétaire et un Trésorier qui composent les membres du Bureau.

 

2.    La durée des fonctions des membres du Bureau est limitée à la durée du mandat d'administrateur.

 

3.    Les réunions peuvent se tenir au siège ou dans une délégation régionale ou un autre lieu. Les réunions par viseo conférence et/ou téléphoniques sont également valables.

 

4.    Le Délégué régional représente l’ensemble des membres de sa délégation. Il est tenu d'informer le Bureau de toute décision prise et susceptible d’engager l’avenir de l’association.

 

 

ARTICLE 14 – Attributions des membres du Bureau

 

 

1.    Le Président représente seul l'Association dans tous les actes de la vie civile et est investi de tous les pouvoirs à cet effet. Il a qualité pour agir en justice au nom de l'Association après consultation du Conseil d'Administration

 

 

           Il assure le bon fonctionnement de l'Association. Il peut procéder à des

 

           délégations de pouvoirs après en avoir informé le Conseil d'Administration.

 

 

 

2.    Le Vice-Président assiste le président dans l'exercice de ses fonctions et le remplace en cas d'empêchement.

 

 

3.    Le Secrétaire est chargé des convocations et des procès-verbaux des réunions du Conseil d'Administration, du Bureau et de l'Assemblée Générale.

 

 

4.    Le Trésorier est chargé de tenir ou de faire tenir la comptabilité de l'Association. Il peut percevoir les recettes et effectuer les paiements par délégation du Président.

 

 

 

ARTICLE 15 - Assemblée Générale ordinaire

 

 

L’Assemblée Générale ordinaire comprend les membres adhérents actifs ou autres de l’association. Le quorum est atteint lorsque, au moins 10 % des adhérents sont présents ou représentés.

 

Les membres des délégations régionales peuvent se faire représenter par le responsable de la région (Délégué Régional). Dans ce cas, il est détenteur de leurs pouvoirs.

 

 

L’Assemblée Générale ordinaire se réunit chaque année.

 

 

Quinze jours – au moins – avant la date fixée, les membres de l'Assemblée sont convoqués par courrier ou par email (système internet avec accusé de réception). L’ordre du jour est indiqué sur les convocations.

 

 

Le Président, assisté des membres du Conseil d'Administration préside l’assemblée et expose la situation morale de l’association.

 

 

Le trésorier rend compte de sa gestion et soumet le bilan à l’approbation de l’Assemblée.

 

 

Ne seront traitées, lors de l’Assemblée Générale que les questions soumises à l’ordre du jour.

 

 

ARTICLE 16 – Assemblée Générale extraordinaire

 

 

Le Conseil d’administration peut décider de la convocation de l’Assemblée Générale extraordinaire en fonction des sujets considérés importants.

 

 

Article 17 – Règlement intérieur

 

 

Un règlement intérieur peut être établi par le Conseil d’Administration qui le fait alors approuver par l’Assemblée Générale.

 

 

Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’Administration interne de l’association.

 

 

ARTICLE 18 – Dissolution

 

 

En cas de dissolution prononcée par les deux tiers au moins des membres présents à l’Assemblée Générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l’actif s’il y a lieu est dévolu, conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901.

 

 

 

 

 

Fait à Paris, le 17 octobre 2001

 

Revu le 18 septembre 2010

 

Revu le 11 mai 2019

 

 

 

Signatures d’au moins deux administrateurs

 

 

 

5 CAMPAGNE DE COMMUNICATION ET RAPPROCHEMENT AVEC L’UNIAGRO

 

La campagne de communication est une nécessité pour au moins deux raisons principales :

 

-          Faire connaitre Agro Sans Frontière ;

 

-          Obtenir des dons pour mener à bien nos missions humanitaires.

 

 

Des approches ont été faites avec les ENSA mais qui paraissent difficiles dans la mesure où les écoles avancent individuellement.

 

Cela est certainement une difficulté pour un regroupement et des actions communes pour des objectifs alimentaires de notre planète.

 

Néanmoins, l’UNIAGRO tient un fichier des ingénieurs agronomes qui pourrait évidemment être utile. Par ailleurs, Francis GUILBAUD précise que ASF a un fichier de 634 personnes à UNIAGRO groupe professionnel Agro Sans Frontière qu'il se charge de récupérer afin d’augmenter notre base d’adhérents.

 

Après discussion, une rencontre avec le Président de l’UNIAGRO s’avère souhaitable pour étudier différentes pistes.

 

Enfin, il faut rappeler que notre adresse parisienne se situe à l’UNIAGRO que nous remercions vivement.

 

 

 

6 SITE INTERNET ASF

 

Stéphanie n’ayant pu pour des raisons professionnelles être parmi nous aujourd’hui nous n’avons pas pu avoir une démonstration des potentialités de ce site moderne et modernisé.

 

La présentation devait nous permettre de mieux saisir les potentialités offertes par ce site.

 

Le site internet est aujourd’hui une condition sine qua non de toute organisation. C’est une vitrine qui permet à tout un chacun de se faire rapidement une idée de la valeur d’une Association.

 

Cependant, à notre grand regret nous oublions tous d’alimenter notre site INTERNET ce qui est fortement dommage. En effet, les expériences de terrain relatés par Bernard JOUAN et Jacques et Martine AUBLE font clairement défaut.

 

Il est donc rappelé d’adresser à Stéphanie Responsable du site tout type de documents qui doivent être intégrés.

 

Il est aussi rappelé que ce site donne un accès libre à chacune des Délégations françaises comme aux Délégations étrangères. Ainsi chacun a à sa disposition un moyen technique gratuit car financé par ASF national France.

 

Il faut donc que nous nous engageons tous à utiliser ce moyen moderne pour faire vivre notre ONG Agro Sans Frontière.

 

Sans oublier, que nous disposons bien sûr d’une adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

 

 

7      GESTION DES ABONNEMENTS

 

La gestion des abonnements doit se faire via le système Internet ASF. Le dispositif existe et permet de prendre en compte les abonnements.

 

A ce jour nous considérons que l’adhésion est gratuite avec la possibilité de faire un don. Il est demandé à Stéphanie de voir la possibilité de mettre en place une adhésion par don de l’ordre de 2 ou 5 Euros par mois. Bien sûr la possibilité de faire des dons suivant le désir de la personne est conservée.

 

Il serait également souhaitable d’avoir la possibilité de faire un don pour le financement d’une action bien déterminée pour laquelle les donateurs souhaitent vraiment leur participation.

 

Pour les attestations de don, les modalités ont été précisées car nous devons faire une démarche auprès des impôts (dossier à suivre).

 

 

 

8      DOSSIER TECHNIQUE EN COURS

 

-          Four solaire actuellement en cours pour le Mali avec notamment la participation de la Fédération Nationale des Producteurs de plants de pommes de terre

 

-          Dossier Centre Afrique en cours d’étude

 

-          Production des pommes de conservations à partir des graines de pommes de terre. Ce dossier a été largement présenté à partir des documents fournis par Jacques AUBLE.

 

-          Ferme de production semencière au Sénégal

 

 

 

7      CONCERT POUR LA COTE D’IVOIRE

 

Agro Sans Frontière est déterminé pour la mise en place d’un concert de musique au profit de la Côte d’IVOIRE fin novembre/début décembre à l’occasion du Salon de l’Agriculture pour ce pays qui se tiendra à cette période et pour laquelle la France est cette année à l’honneur.

 

Rappelons que ce type de démarche avait été initiée par la Délégation Normandie sous la responsabilité de Martine et Jacques AUBLE.

 

C’est effectivement un challenge difficile mais qui nous parait tout à fait réalisable dans la mesure où nous avons la volonté de le faire avec l’objectif humanitaire pour les périodes difficiles que le monde entier connaît notamment avec les migrations de populations à la recherche d’un mieux vivre.

 

Par ailleurs, ce projet nous parait très important d’autant qu’aucune démarche de ce type est en cours. C’est aussi un cri d’espoir que nous souhaitons lancer avec cette initiative.

 

Il est aussi important de souligner que nous avons déjà des relais sur place à Abidjan qui sont dans le domaine de l’événementiel ce qui est pour nous un point majeur pour toute l’organisation. Et nous avons sur site la présence du Délégué Régional de Loire Atlantique Hervé PUIROUX.

 

 

En conclusion sur ce point une Commission se met en place. Elle est constituée de :

 

-          Gérard CROUAU

 

-          Stéphanie LARREGOLA

 

-          Francis GUILBAUD

 

-          Maryse LENARD

 

-          Hervé PUIROUX

 

         

 

Dans un premier temps, il faut savoir si on peut disposer d’une salle ou d’un lieu de concert avec les modalités financières. Ensuite savoir quel chanteur reconnu peut s’engager dans un concert humanitaire.

 

Si ces deux points sont remplis on pourra constituer un dossier de présentation pour le Ministère de l’Agriculture.

 

Il est par ailleurs évident que ce Concert doit être mené par un chanteur Ivoirien connu et proche de l’Humanitaire qui pourra être le moteur de notre démarche. Plusieurs noms sont lancés il nous reste à les contacter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONCLUSION GENERALE ET RAPPORT MORAL

 

 

Agro Sans Frontière existe depuis 1993 ce qui fait aujourd’hui 26 ans d’existence. Nous n’avons pas à rougir du travail accompli même si nous avons œuvré d’une façon discrète mais toujours efficace avec les moyens dont nous disposions et dont nous disposons. Effectivement l’argent reste le moteur de toute action mais la volonté, l’abnégation, l’envie, la détermination de tous font que nous sommes encore présents aujourd’hui. Des actions concrètes ont été menées toujours avec les acteurs locaux pour les aider dans leur recherche d’une vie meilleure. Cependant, les conditions internationales ont changé créant beaucoup d’insécurité qui nous conduisent à renoncer à se déplacer sur les lieux devenus trop dangereux. Bernard JOUAN le précise : « on ne peut plus aller sur place alors que les gens nous attendent ». Mais nous ne pouvons pas les abandonner nous devons coûte que coûte conserver le contact. Aujourd’hui insiste Bernard JOUAN même les femmes ont peur de semer les champs qui seront incultes et nous courons vers une nouvelle crise alimentaire.

 

Pourtant nos objectifs restent les mêmes : apporter un appui agronomique à toutes régions dans le monde en difficulté alimentaire. Ainsi grâce à ses experts des productions végétales et animales des avancées ont ainsi été réalisées. Cependant l’approvisionnement en semences de qualité n’est pas toujours possible. C’est un grand point pour l’Afrique que celui de la production semencière et Agro Sans Frontière est une rare association spécialisée dans ce type de production. La semence constitue une véritable arme alimentaire.

 

Gérard CROUAU précise aussi que les missions ont souvent été financées directement par les Experts au travers de leur billet d’avions notamment. Ils les remercient vivement pour leur engagement et leur volonté de bien faire.

 

 

Cette Assemblée générale se termine mais nous conservons intact l’envie de poursuivre et d’espérer grandir pour mener à bien d’autres missions avec les populations locales et apporter notre contribution aux nouveaux problèmes d’aujourd’hui tels que la maîtrise de l’environnement, la biodiversité,  l’indépendance alimentaire, la survie des populations, etc.

 

Gérard CROUAU insiste sur le fait que tous ces points sont en fait liés les uns les autres. Il serait vain de nettoyer uniquement devant sa porte si les grands problèmes de production ne sont pas réglés. A quoi ça sert de ne plus utiliser de sacs plastiques si nous ne changeons pas radicalement nos habitudes de consommation.

 

Le développement des pays du sud ne peut non plus s’envisager sans une remise en cause, au Nord, de nos modes de développement, de consommation, d’exploitation de la planète, de pollution (GES notamment) qui entravent voire rendent impossible le développement au sud.

 

Nous devons attirer l’attention sur ces questions fondamentales mais les réponses doivent surtout venir d’un autre niveau que celui des seules petites associations.

 

 

 

En conclusion générale, Gérard CROUAU, Président, remercie tous les acteurs d’Agro Sans Frontière présents et ceux qui n’ont pas pu venir aujourd’hui à ce rendez-vous annuel et qui participent au maintien et à la vie de notre Association Agro Sans Frontière.

 

 

AGRO SANS FRONTIÈRE
LES EXPERTS DE L'AGRONOMIE ET DE
L'AGRICULTURE REUNIS

 Nous apportons notre appui, nos connaissances
et nos expertises, aux populations qui ont
des besoins alimentaires non satisfaits.

 flecheorange

 NOS OBJECTIFS

Lutter contre la malnutrition, contre la pauvreté et l'exode rural
apporter les réponses aux objectifs du millénaire.

 Mettre en place des programmes de micro crédits locaux et des
banques semencières pour contribuer au développement rural durable.

ADHESION BéNéVOLE

Inscription gratuite et solidaire

agiravecnousbig

Dernières Actualités

CONCERT HUMANITAIRE AU SALON DE L'AGRICULTURE - ABIDJAN - SARA 2019

  Agro Sans Frontière,  organise à l’occasion de ses 30 ans d’existence un CON...

Assemblée Générale d'Agro Sans Frontière

Bonjour à toutes et à tous,   L'Assemblée Générale d'Agro Sans Frontière aura lieu...

ACTIONS HUMANITAIRES POUR LE CONGO-BRAZAVILLE

Princia SANTOU, membre d'Agro Sans Frontière OCCITANIE s'engage pour réaliser des actions hum...

AIDE HUMANITAIRE POUR LE SENEGAL

Soukeyna DIOP, membre d'Agro Sans Frontière Occitanie s'engage pour faire des actions humanita...

NOS MISSIONS

PROJET POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA SÉCURISATION DES FILIÈRES POMME...

Compte rendu synthétique final 2010-2016 Projet soutenu par la région Bretagne avec le concours d’autres collectivités et or...

Le défi alimentaire

La population mondiale ne cesse d’augmenter, les conditions climatiques entraîneront, c’est sûr, de profondes modifications ...

ACTIONS AUX HONDURAS

JARDINS POTAGERS AU HONDURAS   Le passage du cyclone Mitch aux Honduras en octobre 1998 a laissé  une population dans ...

voirmissions

AIDEZ-NOUS !

flechetitreaideznous

CONTRIBUEZ à LUTTER 

CONTRE LA MALNUTRITION

Mon don sera affecté à l'ensemble des programmes d’ASF
75% de réduction d'impôts · Don 100% sécurisé

 

 faireundonbig

 

VOUS AVEZ DES COMPéTENCES

SPÉCIFIQUES EN AGRONOMIE ?

ASF met à disposition de toute personne souhaitant
devenir membre actif, une délégation de rattachement
et un cadre juridique pour lui permettre d’intervenir
suivant les objectifs qui ont définis par cette association.

 

devenezpartenairebig

 

CROWFUNDING

Ensemble, construisons des projets durables

 

Projets a venir...

 

 

Faire un don à ASF

1102.00€
Atteints
2000.00€
Objectif
56% de l'objectif
7
Donateurs

 

inscriveznewsletter

.

 

Suivez ASF

sur les réseaux sociaux

 

 btn fb off btn tw off btn in off