.

CONNECTEZ-VOUS A L'ESPACE ADHERENT

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

btn adherer

btn fb offbtn tw offbtn in off

bandeau asf

AGRICULTURE DURABLE

CRITERE DE QUALITE « AGRO DURABLE »
L’Agronomie est une science qui a permis de faire progresser l’agriculture avec le souci de nourrir les populations. Ainsi, l’Agronomie aborde tous les sujets susceptibles d’apporter un avantage pour l’alimentation de l’homme. C’est une science qui englobe l’animal, le végétal, le sol, la biologie, la sélection des plantes, des animaux, l’économie rurale et l’économie tout court, les mathématiques, les statistiques, les expérimentations, la fabrication des aliments en tout genre, etc.
Depuis l’origine de l’apparition de l’homme sur notre planète un des premiers combats étaient d’assurer sa subsistance, la sienne propre, celle de sa famille, celle de son groupe. Face à une nature ingrate avec les violents changements climatiques connus sous le nom de périodes glacières et les périodes interglaciaires les ancêtres de l’homme moderne (homo sapiens L’homme pensant) ont dû en permanence s’adapter pour lutter contre ce froid intense avec ses inlandsis qui descendaient de l’hémisphère nord pour recouvrir presque le Canada et une partie de l’Europe. L’Homme moderne apparaitra vers les 50 000 ans à 30 000 mille ans suivant les auteurs. Son apparition est donc récente face à notre planète de 5 milliards d’années !
L’homo sapiens a donc lutté contre des animaux énormes et comme eux ils étaient prêts à tout pour pouvoir manger. Seul l’animal le plus efficace resterait. Dans ce combat même l’homme de Néanterdal, pourtant évolué, fut éliminé ou phagocyté dans la génétique de l’homo sapiens.
Et puis les temps sont devenus plus cléments et nous traversons actuellement une période d’accalmie qui ne saurait être durable puisque nous ressentons déjà de nouveaux changements climatiques qui s’orientent vers une montée de la température. Il est donc évident qu’il faut dès à présent en tenir compte pour mieux nous positionner et assurer la durabilité de notre planète et par voie de conséquence la sauvegarde de la race humaine.
Il est donc fondamental que l’analyse du comportement de nos ancêtres nous permette de comprendre qu’une des principales transmissions a été celle de la technique. C’est par la technique que l’homme a pu relever tous les défis que se sont présentés à lui. La lutte contre les animaux sauvages, la nourriture pour la tribu, la pêche, la chasse, la découverte du feu, de la pierre polie, la naissance de l’agriculture, etc. lui ont donné les moyens nécessaires pour survivre et maîtriser son monde. Et c’est cette transmission de génération en générations qui a donné le savoir, la connaissance pour arriver jusqu’à cette supériorité qui est quelquefois insolente.
Aujourd’hui nous assistons à une nouvelle révolution qui concerne toute l’humanité : augmentation sans précédent de la race humaine (de 6 milliards aujourd’hui on va passer à 9 milliards demain), développement sans précédent de l’industrie avec rejet de Carbone que l’on doit maîtriser pour éviter le réchauffement trop rapide de la planète Terre, épuisement des énergies renouvelables, maîtrise de l’environnement avec perte de la biodiversité....Et dans tout cela il va falloir nourrir les 9 milliards de Terriens.

La Technique reste la seule arme qui peut nous permettre de relever à notre tour tous ces défis comme l’ont fait nos ancêtres.
Cette Technique est aujourd’hui utilisée dans tous les domaines : informatique, industrie de tout secteur et bien sûr dans l’Agronomie. L’Agronomie doit donc pouvoir comme science utiliser tous les nouveaux moyens mis à sa disposition avec bien entendu une prise en compte de tous les aspects de durabilité, de maîtrise de l’environnement.
On assiste de plus en plus aux échanges internationaux de produits agricoles animaux, végétaux pour nourrir les populations et pourtant d’après les chiffres 800 millions de personnes sont toujours en situation de sous-alimentation. Les produits agricoles sont devenus une arme alimentaire au bénéfice de certains grands pays producteurs qui effectivement peuvent faire fi de toutes les considérations de durabilité. Des traités internationaux sont signés, des règles sont mises en œuvre dans le cadre de l’OMC pour mieux faciliter le commerce et éviter les blocages aux frontières.

Ceci étant, AGRO SANS FRONTIERE a décidé sur la base de ses experts de mettre à disposition des agriculteurs du monde entier un CRITERE DE QUALITE « AGRO DURABLE » dans lequel les agriculteurs bénéficiant de ce label s’engagent volontairement et moralement sur l’application et le respect de la CHARTE AGRO DURABLE. En échange, leurs produits agricoles seraient étiquetés avec un CERTIFICAT AGRO DURABLE qui donnerait la garantie que l’agriculteur a respecté les règles et conditions de la CHARTE.

1 / LA CHARTE « AGRO DURABLES »
Cette CHARTE exigerait de la part des agriculteurs qui s’engagent volontairement le respect sur plusieurs points pour leur exploitation :
- Respect de l’Environnement : connaissance de la biodiversité locale et utilisation d’espèces appropriées
- Maîtrise des sols : assurer une vie biologique
- Maîtrise des intrants : intervention uniquement à partir de seuil de nuisance avec des produits phytopharmaceutiques, utilisation raisonné des engrais avec emploi d’espèces de couverture de sol notamment.
- Maîtrise du machinisme agricole : éviter le tassement des sols, les labours trop profonds.

2/ DEFINITION DU PROTOCOLE D’APPLICATION
Le protocole d’application est défini par les experts d’AGRO SANS FRONTIERE comme suit :

3/ RESPECT DE L’APPLICATION DU PROTOCOLE D’APPLICATION
Des experts d’AGRO SANS FRONTIERE assurent des contrôles inopinés sur les exploitations bénéficiant du label AGRO DURABLE.